U.S.O 1931 : site officiel du club de foot de les ormes - footeo

JOURNAL SPORTIF DE LA VIENNE Page 1

                                          
                                                 

                         LE PETIT JOURNAL SPORTIF DE LA VIENNE    Page 1   

                                      US Les Ormes - Football

                                              
                                     ... SAMEDI 08 MARS ...

_ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

 

Football - 1re division (les enjeux) : Choc à Chasseneuil 
 

                                Chasseneuil et Antoigné sont des prétendants à l'accession. -

Chasseneuil et Antoigné sont des prétendants à l'accession. - (Photo d'archives cor., M. Pichon)

Antran (5e, 30 pts) Poitiers St-Éloi (7e, 27 pts)

Avec deux victoires de rang, Antran s'est replacé dans la première partie de tableau. Le promu poitevin, quant à lui, vient de dominer Lusignan.

Chasseneuil (1er, 34 pts) Antoigné (4e, 31 pts)

Nouveau leader, Chasseneuil va chercher à consolider sa position. Antoigné, en embuscade derrière le podium avec une rencontre en plus à disputer, ne l'entend pas de cette oreille.

Scorbé-Clai. (12e, 13 pts) Oyré (2e, 33 pts)

Oyré doit impérativement l'emporter chez le dernier pour ne pas lâcher bêtement des points dans la course à l'accession.

Lusignan (3e, 32 pts) Ligugé-1c (10e, 21 pts)

Battu la semaine passée, Lusignan doit se relancer pour rester au contact des deux premiers. La deuxième réserve ligugéenne n'a plus gagné depuis cinq matchs.

Buxerolles-1b (11e, 15 pts) St-Georges (9e, 22 pts)

La réserve buxerolloise abat l'une de ses dernières cartes pour le maintien. Les Baillargeois peuvent s'éloigner de la zone rouge.

Beaumont (6e, 27 pts) Nouaillé-1b (8e, 25 pts)

Battu deux fois de suite, Beaumont va tenter de renouer avec la victoire face à des Nobiliens invaincus depuis quatre matchs.

Football - promotion de ligue : Chauvigny-1b sous pression

                               S'ils veulent rester dans la course à l'accession, Perthuis (à droite) et les Chauvinois ne devront rien lâcher face à Montamisé. -

S'ils veulent rester dans la course à l'accession, Perthuis (à droite) et les Chauvinois ne devront rien lâcher face à Montamisé. - (Photo cor., Jordan Bonneau)

Les Chauvinois espèrent se rapprocher de la montée en battant Montamisé.

Pour David Perrin, l'entraîneur chauvinois, la venue de Montamisé sur ses terres, constitue l'un des rendez-vous majeurs de la saison. « C'est évidemment un match important pour les deux équipes. Montamisé, que je connais bien, est à mon avis la meilleure équipe du championnat sur le plan individuel. » Des flatteries que Guillaume Begay, son alter ego montamiséen, reçoit sans tomber en pâmoison : « Ce match est surtout important pour Chauvigny qui joue la montée. De notre côté, on est quasiment sauvés. Maintenant, on cherche juste à se maintenir dans la première partie du tableau. »

Football - l'affiche du week-end en ligue : Ça sent bon pour Fleuré

                           Anthony Mallet (à gauche) et Fleuré reçoivent les voisins de Saint-Benoît en position de force. -

Anthony Mallet (à gauche) et Fleuré reçoivent les voisins de Saint-Benoît en position de force. - (Photo cor., Jordan Bonneau)

Promotion de ligue Cinq points séparent Fleuré (3 e ) de Saint-Benoît (9 e ). Le derby retour tournera-t-il encore en faveur des séduisants promus ?

Le FC Fleuré est un peu l'intrus de la première moitié de saison. Le promu noir et jaune, sur la 3e marche du podium, est devancé par les ambitieux Celles-Verrines et la réserve de Chauvigny qui comptent chacun un match en moins. Mais il fait la pige à des habitués de la division comme Montamisé, Ruffec ou encore Saint-Brice.

Deux équipes en forme

« Le maintien est en bonne voie, mais je préfère retenir le jeu qu'on développe, l'état d'esprit et la solidité que l'on manifeste. C'est par le jeu qu'on s'en sortira et ce que je vois me séduit », insiste Yann Molloy. Après deux revers d'entrée, les Fleuréens ont parfaitement redressé la barre, ne concédant que deux défaites lors de leurs neuf sorties suivantes. Les six victoires sont équitablement partagées entre « domicile » et « extérieur » avec un premier joli coup décroché le 12 octobre… à Saint-Benoît (2-1).
Cinq mois plus tard, à quelques heures de la deuxième mouture contre l'ESSB, l'entraîneur-joueur du FCF ne fanfaronne pas. « Je vois dans ce rendez-vous l'occasion de creuser un écart substantiel sur la seconde partie du classement. Mais notre adversaire n'est pas à sa place, c'est une bonne équipe que je redoute. »
L'hommage va droit au cœur de Roméo Calenda qui a recouvré le sourire depuis la victoire obtenue aux dépens de Montmorillon-1b, il y a quinze jours (3-0). La quatrième de la saison. Les Verts, en panne depuis le 3 novembre, commençaient à trouver le temps long. « Nous avons mis tous les ingrédients pour remporter ce match (efficacité et caractère), c'est intéressant pour la confiance. Mais notre classement demeure précaire. On espère ramener des points à la Demi-Lune afin de rester au contact. Le championnat est ultra-serré, tout peut aller vite dans un sens comme dans l'autre. »Saint-Benoît sait donc gagner sans ses blessés de longue date : Piveteau, Boutin et Renaud. « On en récupérera peut-être un sur les trois d'ici quelques semaines. On doit faire sans, mais c'est bien dommage. »
Personne d'autre, a priori, ne manquera à l'appel dimanche. D'un côté comme de l'autre. « Contrairement à Fleuré, on n'a pas joué le week-end dernier, mais je ne pense pas, à notre niveau (PL), que cela ait des incidences », souligne encore Roméo Calenda. En tout cas, le tombeur d'Aubinrorthais (D2), aux tirs au but, se prend au jeu de la coupe régionale. « Après notre élimination au 2e tour de la coupe de France, on vient d'enchaîner cinq tours en Centre-Ouest, rappelle enfin Yann Molloy. La carotte (8ede finale) est sympa. Notre fin de saison promet d'être animée. » Surtout si « Saint-Be » s'en mêle…

 

Division d'honneur régionale : Un derby dans la Vienne
Aurélien Faulcon (Montmorillon). - Aurélien Faulcon (Montmorillon). - (Photo cor., Alain Biais)Aurélien Faulcon (Montmorillon). - (Photo cor., Alain Biais)
Aurélien Faulcon (Montmorillon). - (Photo cor., Alain Biais)

 

Que ce soit Ligugé ou Montmorillon, aucune de ces deux formations de la Vienne ne sont aujourd'hui vraiment menacées. La concurrence existe, mais elle est pour l'instant bien loin. Ceci dit, il n'est jamais de très bon ton de perdre un derby. D'autant plus quand les deux « ennemis » du jour sont au coude à coude au classement. 
« Il ne faudra pas s'attendre à une guerre de tranchées, délimite l'entraîneur ligugéen Nicolas Deveautour. Montmorillon est sur une bonne dynamique, mais c'est en nous montrant concentrés, attentifs et surtout disciplinés que nous parviendrons à nos fins. »

POULE A

Saint-Liguaire (3e, 31 pts) Châtellerault-1b (9e, 23 pts) : Dimanche à 15 h,stade municipal. Arbitre : M. Varvoux.

Thouars-1b (4e, 27 pts) Buxerolles (8e, 23 pts) : Dimanche à 15 h,stade du Grand-Bournais.Arbitre : M. Marchal.

Les autres rencontres : Soyaux - Parthenay Viennay, Cap Aunis - Cerizay, La Rochelle-1b - Périgny, Saint-Sauveur - Échiré.


POULE B

Portugais Chât. (5e, 28 pts) La Souterraine (10e, 23 pts) : Dimanche 15 h,stade de la Montée-Rouge.Arbitre : M. Teulière.

Ligugé (8e, 25 pts) Montmorillon (7e, 25 pts) : Samedi à 20 h,stade Maurice-Girault.Arbitre : M. Suaud.

Division d'honneur : Chauvigny plein d'envie
Aurélien Brault et le PFC-1b y croient encore. - Aurélien Brault et le PFC-1b y croient encore. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)Aurélien Brault et le PFC-1b y croient encore. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)
Aurélien Brault et le PFC-1b y croient encore. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)

 

Lors de sa dernière sortie en championnat, Chauvigny n'avait pas fait dans la demi-mesure (victoire sur La Rochelle 5-0). « Et on a envie de rester sur cette dynamique, insiste l'entraîneur David Laubertie. Il faudra juste que cette nouvelle confiance ne tourne pas à la suffisance. » Un risque que la réserve du PFC, dernière, ignore complètement.« C'est clair qu'une fois de plus, notre adversaire débutera la rencontre dans la peau du favori, soupire Brice Deniaud. On est toujours dans la course au maintien mais c'est évidemment un peu plus dur chaque week-end. » Reste que Feytiat, l'adversaire du jour, est l'une des deux seules formations à être tombé face aux Poitevins. Alors…

Cozes (10e, 29 pts) Chauvigny (6e, 32 pts) : Dimanche à 15 h,stade municipal.Arbitre : M. Lesavre.

Feytiat (5e, 34 pts) Poitiers-1b (14e, 22 pts) : Dimanche à 15 h,stade Roger-Couderc.Arbitre : M. Meynard.

Les autres rencontres : Bressuire - Niort Chamois-1b, Guéret - Royan Vaux, Brive - Cognac, Isle-sur-Vienne - La Rochelle, Aixe-sur-Vienne - Saint-Jean-d'Angély.

Football - cfa 2 (17e journée) : Audinet la tête au jeu

                          Teddy Audinet, sept buts au compteur, aimerait enfin offrir aux Châtelleraudais une victoire à la Montée-Rouge. -

Teddy Audinet, sept buts au compteur, aimerait enfin offrir aux Châtelleraudais une victoire à la Montée-Rouge. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)

La réussite du SOC, qui reçoit Angers, est un peu liée à la métamorphose de Teddy. Transparent et malheureux hier, efficace et épanoui cette saison.

 

Exit le joueur qui cherchait à tout prix à quitter la Montée-Rouge l'été dernier. Disparu l'attaquant qui a traversé l'exercice 2012-2013 comme une ombre. Teddy Audinet, 25 ans depuis janvier, fils du Pleumartinois Alain, ancien professionnel à Quimper, est de retour parmi les siens. Au SOC. Dans cette maison rouge qui l'a révélé pour le propulser ensuite à Niort (14 à 16 ans), à Angers (1 an), puis à Lorient (3 saisons) et enfin à Bayonne (2010-2012).

 " Le match le plus important de la saison "

Avec déjà sept buts à son actif (contre trois la saison dernière), huit passes décisives et une influence croissante (il a inscrit quatre des sept réalisations en 2014), Teddy Audinet (1,84 m pour 79 kg) est devenu un élément majeur. « Ça me sourit parce que je suis bien dans ma peau. Comme le répète souvent mon père, que je rêve d'égaler ou de dépasser : " quand la tête va les jambes suivent ". »
A l'été 2012, il rentre au bercail la mine déconfite. « Je suis revenu plein de désillusion. Mon départ de Bayonne coïncidait avec une relégation en CFA. Tout s'est enchaîné dans le mauvais sens. » Comme un symbole, il conjugue au printemps dernier opération du ménisque et lourde suspension (six matchs). Il sort presque soulagé d'un effectif dans lequel il ne se reconnaît pas. « L'ambiance était mauvaise, se souvient-il. Ça ne pouvait pas marcher sur le terrain. Quelques-uns prenaient leur chèque, ils se fichaient du maillot. Moi, je suis d'ici, ça me faisait mal au cœur. » De l'histoire ancienne.
Depuis, cet affectif invétéré a recouvré un groupe apaisé et complice, la santé et le sourire. Il s'éclate au point de voir la vie en rouge. « On reste sur trois victoires en quatre matchs et un bon nul contre Chartes juste avant la trêve (4-4). On confirme notre potentiel, mais le rendez-vous le plus important de la saison s'appelle Angers. En s'imposant contre un adversaire direct, on basculerait enfin du bon côté. » Le SOC se traîne en queue de classement depuis la 6e journée.
Mais il reste une « formalité ». Gagner une première fois à domicile depuis Saumur (4-1, 25 août). « C'est sans doute le bon moment, conclut Teddy Audinet, sous contrat avenir avec le club. On doit passer la vitesse supérieure chez nous. Le public ne comprendrait pas pourquoi on réussit à l'extérieur et pas à domicile. » Avec une défense perfectible mais une attaque de feu, le SOC et Teddy Audinet veulent bousculer les a priori.

les équipes

Châtellerault (11e, 32 pt, 4v, 4n, 8d) : Demazeau, Meddahi (g.) – Humeau, Soumaré, Tsika Kabala, Chevalier, Isop, Bailly, Théréau, Ndiaye, Moriceau, Villeret de La Motte, Sagim, Audinet, Vergerolle, Videira
Absents : Bakayoko, Makowski.