U.S.O 1931 : site officiel du club de foot de les ormes - footeo

Lille OSC / AS Saint Etienne.

  15 / 20 Tour de France des clubs de L1 : Lille OSC. 

Quinzième volet de notre série d'été sur les 20 clubs de L1. Au tour de Lille, privé d'Europe cette saison et pourtant obligé d'y retourner en fin de saison.

Lille : 9 questions pour une saison - Football - Ligue 1

 René Girard sur le banc,qu'est-ce que ça change ? 

 Fait principal d’une intersaison mouvementée, René Girard est venu prendre les rênes du LOSC. L’entraîneur champion de France 2012 avec Montpellier pallie le départ vers l’AS Rome de Rudi Garcia, son prédécesseur au palmarès. Loin d’être favorables à la nomination de l’ancien sélectionneur des Espoirs, les supporters ont rapidement désapprouvé ce choix de la direction et ont même créé des groupes Facebook pour manifester leur mécontentement. Dans ce contexte difficile, Girard n’aura pas le droit à l’erreur et sera immédiatement sous pression. Il a voulu imposer sa patte et a mis en place, sur les matches amicaux, un système en 4-3-1-2, avec une volonté de tenir le ballon. Il s’inscrit ainsi dans la lignée de Garcia, tout en retouchant le schéma. Sur le bord du terrain, le style tranchera là aussi entre les deux hommes, Girard étant un habitué des fins de rencontres en tribune.

Notre première réponse : Au vu de ses premiers pas à Lille, Girard est le choix du changement dans la continuité.

 Les Lillois sauront-ils soigner leur début de saison

Durant l’ère Rudi Garcia, les Lillois avaient pris une bien mauvaise habitude : celle de démarrer le championnat au ralenti. Sur les cinq saisons passées dans le Nord par le technicien de Nemours, les Dogues ont remporté seulement quatre des dix-neuf matches disputés en Ligue 1 au mois d’août. Ils ont même vécu une phase aller proche de la catastrophe lors du dernier exercice, avec 29 points et une huitième place décevante à mi-parcours. Ce retard pris au cours de la première moitié du championnat, les Nordistes n’ont jamais réussi à le combler et ont échoué dans leur quête d’une qualification européenne. René Girard souhaite amener un nouveau souffle, qui passera vers un meilleur départ. Le calendrier des cinq premières journées (Lorient, Reims, Saint-Etienne, Rennes, Nice) devrait permettre aux Lillois de se situer rapidement dans la hiérarchie du championnat. 

Notre première réponse : Avec quatre succès en autant de matches amicaux, la préparation incite à l’optimisme, même si le pedigree des adversaires (Dijon, Mons, Red Star, Troyes) invite à relativiser ce sans-faute.

Pas de compétition européenne, un mal pour un bien ?

Pour deux points la saison dernière, le LOSC a manqué la quatrième place, synonyme de qualification pour les barrages de la Ligue Europa. Même si cette place en C3 n’aurait pas compensé la perte économique brute consécutive à la non-participation à la Ligue des champions, elle aurait permis au club de vivre une cinquième campagne européenne de rang. Mais cela pourrait se transformer en un avantage pour les Nordistes, qui auront ainsi une compétition de moins à disputer sur la saison. Débarrassés de la fatigue inhérente à ces rencontres continentales programmées en milieu de semaine, les Lillois ont un effectif largement capable de tenir la distance sur les trois tableaux nationaux et ils pourraient viser haut dans ces trois compétitions.

Notre première réponse : Au LOSC de tirer profit de cette situation, il a eu le temps de méditer le passé.

Ligue 1 2013-2014, LOSC : 9 questions sur la saison du LOSC - Football - Ligue 1

Le stade Pierre-Mauroy n’est-il pas une plaie pour le LOSC ? 

Oui en l’absence de Ligue des champions. Avec un manque à gagner situé aux environs de 25 millions d’euros en cas d’absence en C1, ce trou plombe les finances du club pour la saison à venir. Ce qui oblige les dirigeants à revoir leur masse salariale à la baisse, après l’avoir vu s’envoler sous l’effet du doublé Coupe-Championnat réussi en 2011. Si le club est passé dans une nouvelle ère avec cet outil ultramoderne qu’est le stade Pierre-Mauroy, doté de 50.000 places, il en paye le prix dans son budget. Le loyer à verser à ELISA, filiale du groupe EIFFAGE qui s’est chargé du financement et de la construction de l’enceinte, s’élève à 6,8 millions d’euros par an. 

Notre première réponse : Le LOSC est en phase de croissance et doit absolument retrouver la Ligue des champions pour assumer son train de vie.

Ligue 1 2013-2014, LOSC : 9 questions sur la saison du LOSC - Football - Ligue 1

Florian Thauvin sera-t-il toujours là le 3 septembre ? 

René Girard l’assure, Florian Thauvin sera toujours au LOSC au-delà de la période du marché des transferts. "Il est complètement lillois, a encore soufflé le coach dans la semaine. Il est passé nous voir après sa victoire à la Coupe du monde des moins de 20 ans. Nous avons discuté football tous les deux, sur le projet du club. Je ne le vois pas ailleurs qu’à Lille." L’Olympique de Marseille pense autrement et fait le forcing pour s’attacher les services de l’ancien Bastiais, qui s’était engagé en faveur des Dogues dès le mois de janvier avant de finir le championnat avec le Sporting. Selon leJournal du Dimanche, le LOSC va revaloriser le contrat de Thauvin pour éteindre ses envies d’ailleurs. Le joueur, très sensible aux appels du pied de l’OM, n’aurait pas vraiment apprécié les méthodes du club, qui n’aurait pas tenu ses engagements financiers ces six derniers mois.

Notre première réponse : Tout rebondissement est a priori à exclure dans ce dossier, qui est devenu une question de fierté pour les dirigeants lillois.

Ligue 1 2013-2014, LOSC : 9 questions sur la saison du LOSC - Football - Ligue 1

Vincent Enyeama restera-t-il numéro 1 des gardiens jusqu’à la fin de la saison ? 

La chance de Vincent Enyeama. René Girard a annoncé dans la semaine que le gardien de la sélection nigériane (30 ans), qui n’a jamais évolué en L1 avec Lille, serait son numéro un pour la saison, devançant Steeve Elana et Barel Mouko dans la hiérarchie. "Cela ne veut pas dire qu’on s’installe dans un confort, bien au contraire, assure l’entraîneur lillois. (…) Je souhaite simplement que la concurrence soit saine et de haut niveau pour que chacun en tire profit. La compétition donnera ensuite son verdict." Le grand perdant se nomme Elana, qui avait déjà perdu sa place au profit de Mouko lors des trois dernières journées de championnat la saison passée. International à 81 reprises, Enyeama tient une opportunité de s’imposer dans un grand championnat européen. Débarqué à Lille en 2011 comme doublure de Mickaël Landreau, il était prêté au Maccabi Tel-Aviv la saison passée et a joué seulement trois rencontres avec le LOSC (deux en Coupe de la Ligue et une en C1).

Notre première réponse : Enyeama a le potentiel pour devenir l’un des meilleurs gardiens du championnat et faire oublier ses concurrents à Lille.

Lille a-t-il les moyens d’accéder au podium ?

Sixièmes la saison passée, les Lillois ont déçu. Cette année, les ambitions lilloises sont en adéquation avec le standing que veut se donner le club nordiste : « On veut retrouver la Coupe d’Europe, déclareFranck BériaOn veut être dans les cinq premiers. C’est quelque chose qui manque ». Cependant une qualification pour la C1 sera compliquée à obtenir : « Des clubs comme Paris, Marseille ouMonaco vont être dans la catégorie des intouchables, précise René Girard à l’ÉquipeNotre challenge va être d'aller les toucher, de leur causer des problèmes (…) À nous d'être ambitieux pour aller titiller les meilleurs ».

Notre première réponse : Une qualification européenne est le minimum pour Lille.

Salomon Kalou sera-t-il à fond dès le mois d’aout ?

En scorant 13 buts en Ligue 1 de février à mai 2013, Salomon Kalou est réapparu sur les radars. Avant cela, un trou d’air. Débarqué comme star du mercato lillois, l’ancien Blue se trainait en Ligue des champions et en championnat. Rudi Garcia, qui l’a repositionné en attaquant de pointe, a créé l’étincelle. À Girard d’entretenir la flamme. Kalou devrait à nouveau évoluer en position d’avant-centre, aux côtés de Florian Thauvin. On a fait pire comme duo.  Seulement, le frère de Bonaventure pourrait quitter le Nord en cas d’offre convaincante (West Ham, WBA ?). Son salaire est un poids pour le LOSC qui cherche à réduire sa masse salariale.

Notre première réponse : En dépit de salaire conséquent, Kalou a retrouvé son niveau que l’on avait aperçu à Chelsea. Lille doit le conserver pour figurer dans le Top 5.

Ligue 1 2013-2014, LOSC : 9 questions sur la saison du LOSC - Football - Ligue 1

Michel Seydoux, une dernière saison avant de passer la main ? 

Le président de Lille ne s’en cache pas, il cherche un repreneur pour le LOSC. "Le processus est lancé mais à l’heure actuelle, absolument rien n’est fait, avait lâché Michel Seydoux au mois de janvier dans un entretien accordé au site officiel du club en réponse aux rumeurs. Je suis là et bien là, je suis le patron, impliqué à 100% et toujours aussi passionné par l’activité du LOSC que je dirige depuis dix ans." Sept mois plus tard, la situation n’a pas changé. La banque d’affaires mandatée pour trouver de nouveaux investisseurs n’a toujours pas trouvé la perle rare. Celle qui sera prête à mettre environ quarante millions d’euros pour racheter le club. Depuis un moment, Seydoux, actionnaire principal, avait fait part de son envie de transmettre le témoin après avoir permis au LOSC d’entrer dans son nouveau stade. Reste à trouver le successeur, qui permettra aux Lillois de franchir un nouveau cap aux niveaux national et européen. 

Notre première réponse : Les candidats ne se bousculent pas pour s’offrir le club et Seydoux ne fera pas n’importe quoi avec un club qu’il dirige depuis plus de dix ans. Il ne se précipitera pas et prendra le temps qu’il faudra.

  16 / 20 Tour de France des clubs de L1 : AS Saint Etienne. 

  • Président : Bernard Caïazzo et Roland Romeyer

  • Nom complet : Association Sportive de Saint-Etienne
  • Fondation : 1933
  • Statut : SASP
  • Budget : 55 millions d'euros
  • Couleurs : Vert et Blanc
  • Stade : Geoffroy Guichard
  • Capacité : 35616 places

 

  • Palmarés : 
Championnat de France D1 1957, 1964, 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981
Championnat de France D2 1963, 1999, 2004
Coupe de France 1962, 1968, 1970, 1974, 1975, 1977
Coupe de la Ligue 2013
Finale C1 1976
Finale Coupe de France 1960, 1981, 1982

Seizième volet de notre série d'été sur les 20 clubs de L1. On attaque les Européens en commençant par les Verts, placés face à l'obligation de confirmer.

Saint-Etienne, 8 questions pour une saison - Football - Ligue 1

Les Verts ont-ils les moyens de faire mieux que la saison dernière ?

La saison dernière, Saint-Étienne a renoué avec son glorieux passé. Les Verts ont terminé la Ligue 1 au cinquième rang et surtout décroché la Coupe de la Ligue. Si ce n’est pas le trophée le plus convoité de l’Hexagone, cette victoire face à Rennes (1-0) a permis aux joueurs de Christophe Galtier de rentrer dans l’histoire du club. L'ASSE n’avait plus ajouté de ligne à son palmarès depuis un titre de champion de France en 1981. L’effectif, qui a surtout évolué en attaque, est peu ou prou, le même que la saison dernière. Mais avec la Coupe d’Europe en supplément, les Verts vont devoir avaler une belle surcharge de matches.

Notre première réponse : A priori non, généralement le contrecoup est très lourd pour les budgets moyens.

Guilavogui et Zouma peuvent-ils s'imposer comme les patrons au milieu et en défense ?

Josuha Guilavogui a réalisé une deuxième moitié de saison convaincante. Positionné en 6, suite à la blessure de Jérémy Clément, le milieu de 22 ans a su élever son rendement sur le terrain. Sur les conseils de Christophe Galtier, Guilavogui a progressé et entrainé avec lui toute son équipe. Mais l’international français doit confirmer. Une tâche ardue. Guilavogui doit maintenant être le boss de l’entrejeu stéphanois et s’affirmer comme un leader. Il a l'étoffe pour porter haut Saint-Étienne, prendre racine en sélection avant de poursuivre sa carrière dans un grand club européen. 

Son coéquipier Kurt Zouma est dans la même logique même s'il n'a pas encore l'envergure de son équipier de l'entrejeu. Aux côtés deLoïc Perrin, le jeune défenseur devra encore progresser notamment sur l’aspect mental. Coupable de quelques sautes de concentration l’année passée, il devra avant tout se servir de la confiance acquise lors du dernier exercice. Mais à 18 ans, Kurt Zouma représente l’avenir en défense centrale et son titre de champion du monde des U20 devra le booster pour cette longue saison qui l’attend. Il lui reste à s'affranchir de la concurrence de Bayal pour définitivement s'imposer chez les Verts. 

Notre première réponse : Les deux joueurs issus de la formation stéphanoise seront deux hommes de base du onze de départ. Mais ils seront plus exposés à la critique en cas de baisse de rendement.

Comment reconstruire une attaque amputée de Mollo et Aubameyang ?

Les deux joueurs qui ont quitté l’ASSE cet été ont laissé deux trous béants dans la ligne offensive des Verts. Le buteur attitré Aubameyang est parti à Dortmund tandis que Mollo est retourné à Nancy, d’où il était arrivé en prêt à l’hiver dernier. Très influents dans le jeu forézien la saison dernière, ils ont été remplacés par Tabanou et Hamouma. Le système reste le même (4-3-3). Les automatismes avec Brandao, seront la clé de l’efficacité de l’attaque stéphanoise. Un départ du Brésilien serait un cataclysme pour un secteur déjà décapité cet été. 

Notre première réponse : Le premier match officiel des trois hommes a offert de belles promesses en Ligue Europa. Tabanou-Hamouma, ça peut fonctionner aussi.

Ligue 1 2013-2014, ASSE : 8 questions sur la saison des Verts - Football - Ligue 1

 Benjamin Corgnet est-il une bonne pioche pour l’ASSE ?

Après une saison en demi-teinte à Lorient, Benjamin Corgnet doit rebondir à Saint-Étienne. L’ex-Dijonnais devrait bénéficier d’une place de titulaire, en raison du retour de Mathieu Bodmer à Paris. Corgnet peut également évoluer ailier droit, où le couloir sera normalement occupé par Romain Hamouma. Cependant, le réel niveau de Benjamin Corgnet peut être remis en question. Doté d’un sens du jeu aiguisé, le joueur de 26 ans est souvent inconstant dans ses performances. Il devra s’affirmer dans le milieu stéphanois où la concurrence ne manque pas (Cohade notamment).

Notre première réponse : Corgnet devra vite s’adapter au 4-3-3 stéphanois, sous peine de voir sa place menacé par la concurrence, déjà rodée au système de Christophe Galtier. 

Brandao peut-il assumer seul le rôle de buteur ?

En 27 matches avec les Verts la saison dernière, Brandao a marqué à 14 reprises. Ce qui a fait de lui le deuxième meilleur scoreur des Verts derrière Pierre-Émerick Aubameyang. Le Gabonais parti à Dortmund, le Brésilien se retrouve seul véritable buteur dans le onze de départ stéphanois. À ses côtés, Frank Tabanou et Romain Hamouma sont des joueurs de couloir, qui n’ont pas vocation à inscrire 20 buts par saison. Brandao n'est pas un pur buteur. Kevin Mayi ou Max-Alain Gradel sont deux  alternatives trop légères. Pour finir européen, Saint-Étienne aura besoin de Brandao a son meilleur niveau mais surtout d'un attaquant adroit devant le but. 

Notre première réponse : Ses deux réalisations face à Milsami lancent idéalement la saison de Brandao. Mais elle va être longue, l’ASSE cherche un 9. Son mercato n'est pas encore terminé.

Ligue 1 2013-2014, ASSE : 8 questions sur la saison des Verts - Football - Ligue 1

Quel avenir pour Faouzi Ghoulam ?

L’Algérien est dans une impasse. Sa volonté de quitter le Forez a été exaucée quand le Torino s’est mis d’accord avec l’ASSE pour un transfert aux alentours de 3 millions. Mais Ghoulam est un gourmand. Incapable de s’entendre avec le club italien sur son salaire, le latéral gauche est revenu à l’Étrat, où il s’entraine en marge du groupe pro. Christophe Galtier avait prévenu la semaine dernière : «  Pour moi, il ne fait plus partie de l’effectif ». Véxés par l’attitude de leur joueur qui souhaitait à tout prix rejoindre la Serie A, les dirigeants stéphanois ont tiré un trait sur Ghoulam : « Si Faouzi reste, il jouera en CFA 2 », déclarait Roland Romeyer au Progrès.

Notre première réponse : Lille s’intéresserait à Ghoulam pour remplacer Lucas Digne. Dernière issue pour l’Algérien, qui risque de finir au placard avec un salaire constant.

Ligue 1 2013-2014, ASSE : 8 questions sur la saison des Verts - Football - Ligue 1

Jouer la Ligue Europa à fond, une bonne idée ?

Au bout d’une saison où ils ont longtemps espéré la C1, les Verts devront se contenter de la C3. Les Stéphanois ne bouderont pas leur plaisir. Poussé par la ferveur populaire et le plaisir de retrouver l’Europe cinq ans après, Christophe Galtier souhaite que son équipe passe les barrages et négocie sérieusement la phase de poules cet automne. L’intention est louable mais à l’image de Bordeaux la saison dernière, l’ASSE pourrait payer l’addition en fin de championnat. L’effectif stéphanois n’est pas pléthorique, jouer sur plusieurs tableaux à la fois sera compliqué, voire impossible. Les Stéphanois devront faire un choix. Mais à Saint-Étienne, on ne snobe pas la Coupe d'Europe. C'est une question de tradition. 

Notre première réponse : Lors de leur dernière campagne en C3 (2007-08), l'ASSE avait atteint les 8es de finale mais avait sauvé in extremis sa peau en L1. Les Verts sont trop légers pour courir plusieurs lièvres à la fois. 

Ligue 1 2013-2014, ASSE : 8 questions sur la saison des Verts - Football - Ligue 1

Le retour d’un Geoffroy-Guichard à 36000 places, qu’est-ce que ça change ?

Tout ou presque. Le Chaudron sera à nouveau disponible dans sa capacité maximale. Le Kop Sud sera à nouveau chez lui, les travaux de réhabilitation de la tribune prendront fin début septembre. Avec une ambition à la hausse et un retour en Coupe d’Europe, le retour du Geoffroy-Guichard à 36 000 places tombe à point nommé pour le public stéphanois. Et pour ses dirigeants également. Eux qui souhaitent le retour de l’ASSE au premier plan du foot français, pourront s’appuyer sur cette « puissance populaire » pour bénéficier de plus de soutien.  L’année dernière, joueurs et spectateurs se plaignaient du manque d’ambiance à Saint-Étienne. Cette saison, le Chaudron pourra à nouveau bouillonner, comme aux plus belles heures de l’ASSE.

Notre première réponse : Une bonne nouvelle pour l’ASSE. Même si les travaux continueront jusqu’à l’été 2014, en vue de l’Euro 2016.

Ligue 1 2013-2014, ASSE : 8 questions sur la saison des Verts - Football - Ligue 1