U.S.O 1931 : site officiel du club de foot de les ormes - footeo

Journal Sportif de la Vienne Page 1

                         

                                          
                                                 

                     LE PETIT JOURNAL SPORTIF DE LA VIENNE    Page 1   

                                       US Les Ormes - Football

                                              
                                     ... MARDI 04 MARS ...
 _ _  _ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
KARATÉ : Deux podiums pour le Stade Poitevin
Le Stade Poitevin Karaté est rentré, dimanche soir, des championnats interrégionaux kumité organisés à Boé (Lot-et-Garonne) avec deux podiums. Maxime Bond s'est classé 2e chez les minimes (– 60 kg). Et Sébastien Castro-Moreno a fini 3e des seniors (– 84 kg). Les deux Poitevins sont du coup qualifiés pour les championnats de France. Maxime Bond a rendez-vous le 20 avril à Pont-à-Mousson et Sébastien Castro-Moreno le 22 avril à Clermont-Ferrand.
Tennis de table - pro a dames (13e journée) : Toujours face à du lourd

Après Metz et Le Kremlin-Bicêtre, le TTACC 86 termine ce soir à Lys-Lannois son triptyque infernal face aux formations solidement installées sur le podium de la Pro A.« On sait que ces matchs sont très compliqués et qu'il est très difficile de prendre des points face à ces équipes. Si l'on bataille bien, on peut éventuellement accrocher le nul », prévient Julien Foret tout en appréciant que, malgré les difficultés actuelles, les Poitevines n'aient pas rendu les armes. « Les filles se battent et sont toujours prêtes à en découdre. C'est intéressant car cela montre qu'elles ne lâchent rien. »

Série décisive dans la foulée

Tant mieux, car après ce périlleux déplacement dans le Nord, les coéquipières de Yuan Zheng disputeront alors une série de rencontres décisives pour leur avenir avec notamment les réceptions de Quimper (10e) et Serris (8e) entrecoupées par un déplacement à Miramas (7e). « Effectivement, cela sera très important. Il y aura beaucoup de points à prendre, souligne l'entraîneur du TTACC. Ce championnat est compliqué avec beaucoup de bonnes joueuses dans toutes les équipes. Il n'y aura donc aucune rencontre facile. Les joueuses en ont conscience, elles sont solidaires et savent que le maintien pourrait se jouer jusqu'au dernier match. Nous allons essayer de tirer notre épingle du jeu. »
En attendant, il y a ce déplacement difficile à gérer à Lys-Lannois où les Poitevines comptent faire le dos rond en attendant un programme plus à leur portée. « L'objectif sera de réaliser le meilleur match possible. Si jamais il y a une opportunité à saisir, nous essaierons de le faire. »

Lys-Lannois (2e avec 30 points, 7v, 4n, 1d) - Poitiers TTACC (9e avec 18 points, 1v, 4n, 7d). Ce soir à 19 h 30.

Voile - tour de france : Un Poitevin se jette à l'eau
Une partie de l'équipage lors des Voiles de Saint-Tropez en octobre dernier. L'ambiance à bord est des plus souriantes. - Une partie de l'équipage lors des Voiles de Saint-Tropez en octobre dernier. L'ambiance à bord est des plus souriantes. - (Photo sd)
Une partie de l'équipage lors des Voiles de Saint-Tropez en octobre dernier. L'ambiance à bord est des plus souriantes. - (Photo sd)

Pierre-Baptiste Pion s’apprête à relever un nouveau défi. Il sera accompagné par une vingtaine d’amateurs de la Société de régate rochelaise.

Pierre-Baptiste Pion, 21 ans et étudiant poitevin en master conception mécanique, se prépare pour le Tour de France à la voile (4 au 27 juillet). Il a réellement découvert ses nouveaux équipiers rochelais lors des Voiles de Saint-Tropez en octobre dernier.« Cette semaine de régate nous a soudés. On s'est dit : pourquoi ne pas participer au Tour de France ? »

Un budget de 66.350 €

Avant de se lancer dans cette aventure prestigieuse, Pierre-Baptiste et ses camarades doivent rassembler 66.350 euros (18.700 pour la logistique à terre, 36.450 pour la logistique en mer et 11.200 pour la communication). « Actuellement, nous recherchons encore des sponsors », appuie le jeune Poitevin. L'appel est lancé (1).
Le Tour de France à la voile partira de Dunkerque pour une arrivée prévue à Nice. Au total, 28 parcours techniques, 9 étapes de ralliement attendent Pierre-Baptiste et ses coéquipiers. Ils ont d'ailleurs prévu de convier des invités sur quatre courses. « On collabore avec l'association Nez Rouges qui intervient dans les hôpitaux auprès des enfants. On espère en accueillir quelques-uns. »
Sur le bateau, ils ne seront que six équipiers sur chaque étape. Les autres, à terre, s'occuperont de la logistique et se reposeront. « Il y a des étapes qui vont durer entre 24 et 48 heures notamment lors des ralliements. C'est très éprouvant et fatiguant. » Son équipe aura la possibilité de solliciter des professionnels. « Mais ils n'auront pas le droit de toucher la barre », spécifie l'étudiant. Des contacts ont été pris avec Jonathan Lobert (médaille de bronze en Finn aux JO de Londres) et Xavier Macaire (2e de la Solitaire du Figaro 2013). Ce dernier, Héraultais, a l'avantage de bien connaître la Méditerranée. Les skippers se sont d'ores et déjà fixés des objectifs.
« On espère remporter une épreuve de ralliement et deux parcours tactiques. Bref, tirer notre épingle du jeu. » Pierre-Baptiste et ses équipiers vont avoir l'occasion de se mesurer à l'élite de la voile française : Franck Cammas, Thomas Coville, Sébastien Col ou Camille Lecointre. Tous les engagés s'affronteront sur Grand Surprise et avec les mêmes gréements. La tactique et la technique feront la différence. C'est pour cela que Pierre-Baptiste et ses acolytes sont déjà sur le pont. « Chaque week-end, on essaie de se retrouver sur La Rochelle pour s'entraîner. » 
En tout cas, Pierre-Baptiste est sur le point de réaliser un de ses rêves. « Pendant un mois, on va affronter des semi-pros et des professionnels. Ce sera peut-être l'occasion aussi de se faire repérer », conclut-il, malicieux.

Football : Les U15 de Ligugé à la Beaujoire

Les U15 de Ligugé dans l'un des vestiaires de la Beaujoire à quelques minutes du coup du d'envoi Nantes - Rennes. Un derby de l'Ouest qui a largement tourné à l'avantage des visiteurs. - Les U15 de Ligugé dans l'un des vestiaires de la Beaujoire à quelques minutes du coup du d'envoi Nantes - Rennes. Un derby de l'Ouest qui a largement tourné à l'avantage des visiteurs.

Les U15 de Ligugé dans l'un des vestiaires de la Beaujoire à quelques minutes du coup du d'envoi Nantes - Rennes. Un derby de l'Ouest qui a largement tourné à l'avantage des visiteurs.

Les U15 de Ligugé à la Beaujoire

Treize U15 de la Ligugéenne ont eu le privilège d'assister à la rencontre Nantes - Rennes (0-3) du 23 février, au ras des pâquerettes. C'est la première fois en effet que chacun officiait en qualité de ramasseurs de balles sur une rencontre de Ligue 1. Ils en ont pris plein les yeux tout en assurant leur rôle spécifique. Une journée à jamais gravée dans leurs mémoires.

U11-U12 : SOC - Niort mercredi

Mercredi 5 mars, à 15 h, à La Montée-Rouge, une sélection U11-U12 des joueurs du SO Châtellerault sera opposée aux Chamois Niortais (même catégorie d'âge). Ceci en clôture d'un stage élite qui s'inscrit dans le cadre de la convention qui unit le SOC aux Chamois Niortais.

La famille nobilienne s'agrandit

La morosité ambiante dans le monde du football local en raison des intempéries est atténuée au sein de l'ESN par le bonheur partagé avec les trois défenseurs centraux de l'équipe fanion. Le club a le plaisir d'annoncer le « recrutement » de Malo, né dans le foyer de Romain Guillard et Claire, et de Corentin, l'enfant de Vincent Charpentier et de Sophie. Ainsi qu'une future joueuse, Maelys, qui réjouit Stéphane Diata et Manuela. L'esprit d'équipe n'est pas un vain mot à l'ESN…

Le défenseur de Gouzon opéré

Mauvaise nouvelle pour le jeune défenseur de Gouzon, blessé dimanche au visage à Saint-Eloi en coupe du Centre-Ouest (5-0). Selon un coéquipier, Gatien Migot (23 ans) a été opéré hier matin au CHU de Poitiers d'une opération de la pommette (triple fracture). Par ailleurs, son œil droit reste sous haute surveillance.

Quatre sur cinq

Chauvigny (DH), Poitiers-1b (DH), Saint-Savin (PL) et Fleuré (PL) sont passés parfois dans la douleur mais ils sont passés. La Vienne comptera quatre équipes en 8es de finale de la coupe du Centre-Ouest et peut-être cinq si Nouaillé se qualifie à Brive (date à déterminer).

Football - cfa 2 : Le SOC y croit, le PFC en sursis
Le week-end a été bon pour le PFC et le SOC. - (Photo archives cor., Benjamin Bénéat)
Le week-end a été bon pour le PFC et le SOC. -

Tous deux vainqueurs le week-end dernier, le SO Châtellerault et le Poitiers FC sont toujours en course pour sauver leur place en CFA 2.

Le classement du groupe G de CFA 2 n'est guère flatteur pour le football régional. Châtellerault, Thouars et Poitiers, soit trois formations de la Ligue du Centre-Ouest, occupent en effet les trois dernières places. Si la situation est grave depuis longtemps pour les deux équipes de la Vienne, elle n'est cependant pas encore désespérée. Surtout depuis ce week-end.

En s'imposant à Thouars, le SO Châtellerault vient de remporter un deuxième succès de rang et occupe une 12e place qui pourrait être synonyme de maintien. Et, surtout, le Poitiers FC, longtemps la seule des 232 équipes évoluant au niveau national (L1, L2, CFA et CFA 2 confondus) à n'avoir remporté aucun match, a obtenu sa première victoire contre Cholet. Avec ces deux résultats positifs, une question se pose, sans doute folle. Et si le SOC ou le PFC, voire les deux, se sauvaient ? Éléments de réponse.

 SO CHATELLERAULT

> Points forts. Avec des éléments comme Videira, Vergerolle et Audinet, tous trois buteurs samedi à Thouars, le SOC dispose d'un trio prolifique (19 buts à eux trois). Cette saison, le SOC s'appuie sur la 4e meilleure attaque du groupe G avec vingt-quatre buts marqués. De même, les Châtelleraudais ont souvent fait le plein face à des adversaires directs. Les deux meilleurs 12e des groupes de CFA 2 étant maintenus, cela pourrait avoir son importance. 
> Points faibles. Depuis deux ans, le SOC peine à trouver une assise défensive. L'arrière-garde sociste est ainsi la plus perméable du groupe avec trente et un buts encaissés. 
> Dynamique. Sur les cinq derniers matchs, le SOC reste sur trois victoires, un nul et une défaite, soit quinze points sur vingt possibles. Les Châtelleraudais ont marqué onze fois pour sept buts encaissés. 
> Calendrier. Sur les dix dernières rencontres, le SO Châtellerault va jouer six fois à domicile. Angers-1b, qui compte trente-deux points comme le SOC, se déplace samedi à La Montée-Rouge. Ce match aura son importance. Comme la venue de Poitiers le 10 mai.

 POITIERS FC

> Points forts. Face à une telle disette de résultats, beaucoup auraient lâché mentalement. Pas les Poitevins. Longtemps pointée du doigt, l'attaque a retrouvé des couleurs grâce à Diallo. Le PFC a marqué trois fois lors de ses trois derniers matchs, soit un tiers de son total. Sébastien Desmazeau, qui a remplacé le duo Leclerc-Felden au poste d'entraîneur, a aussi stabilisé la défense (4 buts encaissés sur les 7 derniers matchs). 
> Points faibles. La lanterne rouge traîne comme un boulet son début de saison catastrophique (0 victoire en 15 matchs).
> Dynamique. Sur les sept dernières rencontres, les Poitevins n'ont perdu qu'une fois, lors du derby face à Châtellerault, pour cinq nuls et 1 victoire soit quinze points sur vingt-huit possibles. 
> Calendrier. Comme le SOC, le PFC va recevoir six fois lors des dix derniers matchs. Mais le mois à venir sera capital puisque Poitiers, qui compte sept longueurs de retard sur le premier non relégable, va évoluer quatre fois devant son public dont trois fois consécutivement face aux trois premiers. Le plein de points est obligatoire.