U.S.O 1931 : site officiel du club de foot de les ormes - footeo

Football - coupe de la ligue (huitième de finale) : La passe de deux à Troyes ?

18 décembre 2013 - 10:36

ESTAC Troyes - Tours FC

 

                                  

 

Football - coupe de la ligue (huitième de finale) : La passe de deux à Troyes ?

Jérôme Guihoata étonne de plus en plus. - Jérôme Guihoata étonne de plus en plus. - (Photo cor. NR, Sabrina Fournier)

Jérôme Guihoata étonne de plus en plus. - (Photo cor. NR, Sabrina Fournier)

Troyes - TFC Si les Bleus réalisent le même match que contre Metz, alors ils seront tout près des quarts de finale, sinon ce sera équilibré, voire compliqué.

Ce n'est pas parce que le TFC « marche sur l'eau » en ce moment alors que Troyes vient de boire plusieurs le bouillon que ce huitième de finale sera du tout cuit pour les hommes de Pantaloni. Primo, parce que le match se déroule au stade de l'Aube, ce qui est un petit désavantage ; secundo, parce que les Troyens sont dos au mur, ce qui peut les pousser à se révolter, eux qui sont confrontés à un choix simple : la victoire ou la crise ; tertio, parce qu'ils seront avides de revanche après avoir été battus 2-1 le 29 novembre par les Tourangeaux.

 Le Tours FC à trois matchs de la finale

« Ce ne sera pas le même match, confirme d'ailleurs Pantaloni. Les enjeux ne sont pas les mêmes car la coupe n'est pas le championnat. Là, on va jouer un match couperet. »
Ce ne sera déjà pas le même avant-match : le 29 novembre, Troyes était sûr de sa force alors que les Tourangeaux étaient dans leurs petits souliers. La situation est inversée aujourd'hui. 
Il y a une autre donnée, apparue lors de la victoire contre Metz. Si TFC livre la même superbe prestation que contre les Lorrains, alors, on peut certifier que la qualification ne sera pas loin. Qu'est-ce qui pourrait faire peur aux Tourangeaux, alors ? 
La pression : « Non, répond le coach tourangeau. Les joueurs n'ont pratiquement pas parlé de ce rendez-vous ce week-end. Pourtant, on est à trois matchs de la finale… Maintenant, c'est vrai que les matchs s'enchaînent vite et qu'on sortait à peine de Metz. »
Un excès de confiance : « On se doute que Troyes va se montrer plus agressif. Jean-Marc Furlan avait remarqué fin novembre qu'on avait remporté beaucoup de duels. Il va rectifier le tir, j'en suis certain. »
Le manque d'expérience des jeunes tourangeaux comme Guihoata et Santamaria : « Non, ils sont entrés dans l'équipe avec beaucoup d'envie. Guihoata est un joueur athlétique, technique. On savait qu'il avait un gros potentiel. Tactiquement, il progresse. Quant à Santamaria, Alex Dujeux m'avait dit qu'il avait de grosses qualités. Lui aussi s'est vite adapté au rythme de la Ligue 2. » 
La peur des coups francs troyens : « C'est vrai que Nivet et Darbion sont de redoutables tireurs de coup francs. On est doublement prévenus : ne faisons pas de fautes aux endroits dangereux. »
La qualité de l'effectif troyen : « Notre victoire à Troyes 2-1 avait été construite parce qu'on avait su empêcher certains de leurs joueurs clefs d'évoluer comme ils aiment. On va essayer de faire la même chose. »
Le retour de Gimbert : Le fait que le meilleur buteur troyen soit là va un peu changer la donne. Mais comme Delort revient aussi à Tours. On dira 1-1, la balle au centre.  L'absence de Leroy : Benjamin Leroy avait été étincelant contre Troyes et contre Metz. Mais c'est oublier que Brice Maubleu n'a jamais déçu quand on a fait appel à lui. Peut-être son jour de gloire ? Surtout si l'on va jusqu'à la séance de tirs au but, ce qui n'est pas impossible.

 Ce mercredi à 20 h 55 diffusé sur France 3 Centre.

les équipes

Troyes : Petric - Carole, Saunier, N'Diaye, Colin - Thiago, Lacour - Darbion, Nivet (cap.), Court - Gimbert.
Remplaçants : Dreyer (gardien), Jarjat, Rincon, Othon, Goté-Fenepej, Jean, Marcos.
 
Tours : Maubleu - Diawara, Guihoata, Fontaine, Bouhours - Ketkéophomphone, Bérenguer (cap.), Santamaria, Kouakou - Delort, Bergougnoux.
Remplaçants : Bertrand (gardien), Adnane, Diaz, Khaoui, Fabre, Seguin, Gradit.
 
Arbitre : M. Bastien.

la question : Entre une victoire à Troyes et une victoire à Arles/Avignon, que préféreriez-vous ?

Olivier Pantaloni répond :« Le championnat étant notre pain quotidien, je choisirais la victoire à Arles/Avignon. Le président ne va pas être d'accord car il voit ce qu'on peut gagner financièrement en coupe. Si on gagne à Arles, on sera sur orbite pour l'année prochaine. Mais en vérité, je préfère gagner les deux ! »

la phrase : « Je suis franchement inquiet pour ce match car le TFC est la meilleure équipe que nous ayons rencontrée... »

De Jean-Marc Furlan, l'entraîneur troyen. Maintenant, s'il respecte Tours qui est venu gagner dans l'Aube (2-1) il y a peu en Ligue 2, on imagine qu'il ne va pas lui faire de cadeaux !

télex ***Le TFC est parti en avion privé à Troyes et reviendra aussitôt après le match *** Le TFC partira en avion (ligne régulière) pour Arles/Avignonvendredi (match samedi 14 h 30) *** Jean-Marc Furlan est heureux de retrouver Court « Il nous a beaucoup manqué. » *** Gimbert est « programmé » pour jouer une petite heure.

le chiffre : 120.000 €

C'est ce que le TFC va gagneren plus de ce qu'il a déjà gagné, s'il va en quarts. Il a déjà obtenu 265.000 €

Commentaires