U.S.O 1931 : site officiel du club de foot de les ormes - footeo

Football - ligue 2 3ème Journée :

18 août 2013 - 09:36

Berrichonne Chateauroux - Tours FC 0 - 4
Football - ligue 2 : " Garder les pieds sur terre "
Berrichonne Chateauroux - Tours FC 0 - 4 

La satisfaction du devoir accompli pour les Tourangeaux.

La satisfaction du devoir accompli pour les Tourangeaux. - (Photo NR, Patrick Gaïda)

Riche d’enseignements et de points positifs, la large victoire du Tours FC (4-0) ne doit pas faire oublier la faiblesse de la Berrichonne.

On a vraiment beaucoup aimé le discours calme, posé et très lucide d'Olivier Pantaloni, vendredi soir lors de la conférence de presse d'après-match. Son équipe venait de s'imposer largement (4-0) sur le terrain de Châteauroux. Si l'entraîneur du Tours FC n'a pas boudé son plaisir, il a su rester mesuré.

Avec, notamment, une réflexion très intéressante : « Je suis ravi par cette victoire, mais même si le résultat avait été autre, on n'aurait rien changé à notre façon de faire… »Autrement dit, on ne s'enflamme pas. Et de nous répéter quelques secondes plus tard, en aparté : « Il faut vraiment garder les pieds sur terre. »

 Tours a été intelligent et pragmatique

Car si le TFC a signé le plus large succès de son histoire sur la pelouse de Gaston-Petit, si le TFC a éloigné les fantômes de la saison passée (il avait perdu 3-0 à Châteauroux en plein milieu d'un mois d'août calamiteux), les Tourangeaux ont finalement " simplement " fait ce qu'il fallait faire pour faire chuter une équipe castelroussine en plein doute.
Tours n'a pas été flamboyant, ultra-dominateur. Tours a été bon, solide, intelligent et pragmatique dans sa gestion du match. Donc, oui : aussi large soit il, ce succès est relativisé car Châteauroux a été faible et peut se préparer à des heures difficiles, cette saison, si rien ne change.
Malgré tout, en gardant bien cela en tête, le TFC peut effectivement se servir de cette rencontre et de ce résultat comme d'un match référence. D'abord parce qu'il s'agit du premier succès de la saison, de premier de la saison à l'extérieur et du premier match de la saison sans but encaissé. Trois points qui contrastent fortement avec l'an passé. « Ne pas prendre de but, c'était l'objectif face à Châteauroux. C'était le point faible de cette équipe l'an dernier. Depuis mon arrivée, je voulais modifier cela, je tenais à ce qu'on soit costaud », appuie d'ailleurs Olivier Pantaloni.
Offensivement, les Tourangeaux ont aussi des motifs de satisfaction. Certes, tout n'a pas été fluide, mais cela a été très cohérent, pensé, réfléchi. « On a respecté le plan de jeu établi », dira Pantaloni. Cela s'est senti, avec de la sérénité à la clé. On en revient ainsi à la réflexion initiale de l'entraîneur tourangeau : cette équipe se construit tranquillement mais sûrement. D'autant que des renforts arrivent (lire ci-contre).
Reste à confirmer contre des adversaires plus solides.

mercato 

Diaz et Touati en renforts

Le Tours FC va annoncer en début de semaine la signature de deux recrues : Kevin Diaz et Youcef Touati. Milieux de terrain offensifs de couloir, ces deux garçons étaient en fin de contrat dans leur club respectif (Nice et Istres). Techniquement intéressants, ils ont aussi une grande capacité de percussion. Ils apporteront également de la concurrence et permettront au TFC d'avoir, d'une façon ou d'une autre, un peu plus de banc.
Kevin Diaz est arrivé depuis hier à Tours. Youcef Touati devrait le retrouver dans les prochaines heures. Et les deux joueurs devraient passer leur visite médicale lundi, avant de s'engager officiellement avec le club tourangeau.
Le mercato du TFC n'est cependant pas terminé puisqu'un ou deux jeunes joueurs, en provenance de Marseille et de Lyon, pourraient également arriver avant la fin août.

Kevin Diaz

25 ans (né le 18 août 1988 à Istres). 1,74 m, 65 kg. Milieu gauche Clubs précédents : Monaco (L1) en 2008-2009, AC Ajaccio (L2) en 2009-2010, Metz (L2) en 2010-2012, Nice (L1) en 2012-2013.

Youcef Touati

24 ans (né le 29 mars 1989 à St-Denis). 1,66 m, 64 kg. Milieu droit. Clubs précédents : Pacy-sur-Eure (National) en 2008-2009, Dijon (L2) en 2009-2010, Cannes (National) en 2010-2011, Red Star (National) en 2011-2012, Istres (L2) en 2012-2013.

FOOTBALL - LIGUE 2 : NET ET SANS BAVURE

Kouakou et Cetout : soir de victoire !

Kouakou et Cetout : soir de victoire ! - (Photos NR, Patrick Gaïda)

Châteauroux - Tours FC : 0-4 Face à des Berrichons en difficulté, les Tourangeaux, concentrés et efficaces, savourent leur premier succès de la saison.

Le meilleur match de Kouakou

Leroy : décisif sur deux arrêts. Il a d'abord évité à Tours d'être mené sur une tête de Dupuis, puis a empêché Châteauroux de réduire le score sur un coup franc de Kinkela. Également des sorties opportunes aux poings. 8
Diawara : il n'a pas beaucoup participé offensivement, mais il est dans le coup sur l'ouverture du score. Surtout concentré sur son travail défensif. On l'a toutefois senti un peu plus serein balle au pied. 6
Fontaine : solide, mais un peu moins tranchant que lors des dernières sorties avec, notamment, deux ballons cafouillés en seconde période. A eu peu d'impact dans le jeu aérien. 6
Schwechlen : volontaire, lui s'est imposé dans les airs. Et puis, il a soigné la relance, avec quelques prises d'intervalles intéressantes. 7
Bouhours : un match sérieux, solide derrière. 6
Ketkeophomphone : très présent durant les vingt premières minutes, il a ensuite un peu disparu. En tout cas, il a moins pesé dans la construction du jeu. Mais, on l'a tout de même retrouvé par instants avec une superbe passe décisive et un but plein de sang-froid à la clé. Un joli bilan, donc. 6
Cetout : beaucoup de courses et de ballons grattés, un but en première période. Plus dans le travail de l'ombre après. 6
Fabre : troisième milieu axial. Quasiment libero devant la défense. Il a été plus en vue, quand il s'est agi de défendre en début de seconde période. Mais beaucoup de déchet technique. 5
Chavalerin : moins d'impact à la récupération que Cetout, même s'il n'a pas rechigné. Mais surtout, il a été précieux dans l'orientation du jeu, avec beaucoup de disponibilité et une belle qualité de passes. On pense notamment à la magnifique ouverture sur le but de Ketkeophomphone, mais il n'y a pas eu que celle-là ! Il franchit un cap. 7
Kouakou : l'Ivoirien est en forme et semble être plus épanoui que jamais. A l'arrivée, il est en confiance et cela s'est vu avec beaucoup d'appels et de percussions. En plus, il a, cette fois, évité d'aller trop souvent au sol. Du coup, il a véritablement fait mal à la défense castelroussine, que ce soit dans son couloir gauche ou dans l'axe quand il dézonait. Certainement l'un de ses meilleurs matchs depuis qu'il porte le maillot tourangeau. Bon, on n'oublie pas non plus le côté brouillon par moments, mais on se dit que ce garçon, s'il est bien cadré, peut réaliser des choses intéressantes. 7
Delort : Bergougnoux forfait, la pointe tourangelle s'est pour le coup véritablement retrouvé seul devant, puisqu'Olivier Pantaloni avait, par pragmatisme, fait le choix de renforcer son milieu axial. A l'arrivée, il s'est certainement moins mis en valeur et a été le Tourangeau le moins efficace puisqu'il a perdu trois duels avec le gardien (un domaine qu'il doit travailler). Malgré tout, son abnégation, son travail de sape sont diablement précieux. 6

Commentaires